Son fils, pour la circonstance vetu de ses plus beaux habits, portait au contraire un complet


Donnez-m’en un tiers. Apres s’etre informe aupres des factionnaires des motifs de leur appel, il salua poliment l’etranger, le pria d’attendre un instant et rentra laissant la porte ouverte derriere lui, mais presque aussitot il reparut precedant un capitaine en grande tenue de service. A quelques jours de la, M. La Corsoise, toute pale, les regardait. Rinal, qu’un romancier a le droit et presque le devoir d’imaginer au moins un denouement. Seigneurie, balbutia-il. . XXIV LA ReVeLATION Il y eut un silence assez long, pendant lequel les trois convives demeurerent plonges dans de profondes meditations. On les a fait prevenir hier de notre expedition;–la balle qui a tue l’homme m’a troue la veste;–et voila ma recompense! Vous me faites suer, tenez! Vous etes encore, vous autres, comme les gardes champetres qu’on charge d’arreter les chiens enrages. Dona Dolores etait pale, elle paraissait souffrante, mangeait a peine et ne soufflait mot. Miramon etait entoure de ses plus surs lieutenants: Velez, Cobos, Negrete AyestarAn et MArquez. XI DANS LA PLAINE Olivier et Dominique apres avoir quitte le rancho marcherent assez longtemps cote a cote sans echanger une parole; l’aventurier semblait reflechir, de son cote le vaquero malgre son apparente insouciance ne laissait pas que d’etre assez preoccupe. Et Magaud conclut, avec le ton sourd de la sagesse qui vient des profondeurs: –Les gens a qui on a fait du bien, c’est toujours comme ca! Magaud souleva brusquement le manche horizontal de sa pioche, et la force du levier detacha un gros bloc dentele de cette terre pareille, pour la durete, a de la rocaille. c’est un homme du temps des omnibus. Oh! Oh! Vous vous avancez beaucoup il me semble, don Jaime, dit le President avec doute. Rinal, il est bien probable que, par des moyens que j’ignore et pour une raison qui nous echappe, Maurin aura juge bon, tout a coup, de faire courir le bruit de sa mort! –Vous devez etre sorcier, mon brave M. mais. Alors, voici, dit Maurin, la chose que je t’ai promise.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.